Revenir au Colloque du CERDA 2024

Juin 05

Quand le clinicien est une personne de couleur, parallèles entre trajectoires de services et vies entre demandeurs d’asile et l’expérience du clinicien immigrant

Daniel Boleira Guimaraes
CIUSSS de l'Estrie - CHUS

La sécurisation culturelle représente un pilier fondamental dans la préservation et la promotion des identités culturelles au sein de nos sociétés. Son objectif est de garantir le respect et la préservation des diverses cultures, traditions et modes de vie, tout en favorisant la diversité et l’inclusion. En tant qu’outil clinique, elle offre une ouverture à l’histoire de vie et aux expériences vécues par le client, ce qui s’avère essentiel pour atténuer les situations de stress post-traumatique, de dépression et d’anxiété souvent liées à des expériences de racisme.

Dans notre présentation, nous chercherons à illustrer ce concept à travers des vignettes cliniques basées sur des expériences avec différents clients, démontrant que la présence d’un clinicien de couleur (POC) peut faciliter cette ouverture et permettre l’utilisation de cette approche en clinique transculturelle. La méthode consiste à introduire un dévoilement limité sur un thème apporté par le client et développé par le clinicien en utilisant des éléments de sa propre trajectoire, dans le but de faciliter la compréhension et l’élaboration par le client de ses propres expériences. Cette approche, souvent qualifiée d’« expérience émotionnelle corrective antiraciste », vise à contourner et à soutenir un nouveau sens pour le client vivant des situations de racisme et d’exclusion.

Abonnez-vous à notre infolettre Flèche