Revenir au Colloque du CERDA 2024

Juin 05

Miser sur la collaboration interprofessionnelle et intersectorielle pour améliorer les trajectoires de soins et de services de personnes réfugiées et demandant l’asile. Retours d’expériences sur un projet pilote au Québec

Anna Goudet, Lara Maillet et Nassera Touati
École nationale d'administration publique (ÉNAP)

Une intervention infirmière de proximité a été implantée depuis 2019 dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke, Québec, en réponse au manque de coordination, d’intégration et de continuité dans les trajectoires de soins et services de personnes réfugiées et demandant l’asile. Issue d’un projet de recherche-action, cette initiative a été coconstruite pour répondre aux besoins des usagers ainsi qu’aux professionnels et intervenants. Cette intervention est basée sur la pratique infirmière avancée et son intégration dans un réseau intersectoriel. L’objectif est de fournir une intervention à la fois populationnelle et spécifique pour les personnes réfugiées et demandant l’asile. L’infirmière clinicienne de proximité agit en tant qu’acteur pivot, collaborant avec les intervenants de l’équipe psychosociale de proximité, les infirmières praticiennes spécialisées et médecins de la Clinique des réfugiés, les intervenants des organismes communautaires, les hôpitaux, les écoles, etc.
Ce symposium permettra aux acteurs impliqués (clinique, gestion, usager, recherche) de discuter du processus d’implantation du projet, de son fonctionnement quotidien et de ses effets sur les trajectoires de soins et services des usagers. C’est un bon exemple de projet complexe dont la multiplicité des acteurs et des groupes d’intérêt peut être une barrière. L’application d’une vision systémique dès le départ a permis d’éviter certains écueils, mais d’autres enjeux ont émergé, notamment dans la navigation en contexte pandémique, de roulement de personnel et de tentative de pérenniser ce projet. L’échange d’expériences vise à mieux comprendre ces enjeux, en tirer des apprentissages collectifs et penser la mise à l’échelle de cette intervention novatrice.
La première communication portera sur l’expérience d’une gestionnaire et d’une infirmière de proximité. La seconde portera sur l’expérience d’une personne réfugiée usagère des services de cette intervention de proximité. La dernière communication portera sur l’expérience d’un intervenant de l’équipe psychosociale de proximité. Une brève mise en contexte de l’origine du projet débutera le symposium. Une affiche portant sur les résultats qualitatifs et quantitatifs du projet sera exposée et présentée succinctement.

Abonnez-vous à notre infolettre Flèche