Participation et engagement : communautaire

Théâtre pour la prise de parole et l’intégration

Cet atelier présentera des techniques théâtrales visant à libérer la parole à travers la création d’histoires, de personnages et de scènes. Les participants auront l’opportunité d’expérimenter des activités de création théâtrale développées dans les projets du Collectif Théâtre pour l’Espoir de l’UQAM. Depuis 2017, ce collectif produit du matériel didactique en jeu théâtral, marionnettes et création de spectacles pour les intervenants travaillant auprès des immigrants, des réfugiés et des demandeurs d’asile. Le théâtre est un outil éducatif essentiel pour favoriser l’intégration sociale, la libération de la parole, l’apprentissage linguistique, la confiance en soi et le développement de la créativité. Au cours de cet atelier, les participants apprendront à organiser des séquences d’activités théâtrales à utiliser dans des groupes, des rencontres communautaires ou des activités d’accueil. Des exemples de productions de livres didactiques du Théâtre pour l’Espoir ainsi que des retombées des actions théâtrales menées auprès de ce public ciblé seront également présentés. Cet atelier sera co-animé avec la médiatrice pour les Rencontres Théâtre Ados dans le cadre d’ateliers de théâtre avec des classes d’accueil, ainsi que des classes d’adaptation scolaire.

Élaborer des outils destinés aux personnes réfugiées et en demande d’asile: réussites et défis de Carnets de route

Carnets de route est un projet destiné aux personnes réfugiées et en demande d’asile ainsi qu’aux intervenant·e·s et autres professionnel·le·s qui les accompagnent, fournissant des informations qui visent à faciliter le processus d’installation. Les outils seront disponibles à partir de mars 2024.

Nous proposons un atelier en trois parties :

La première partie présentera 5 cas fictifs, à partir desquels nous naviguerons dans les différents formats et profils de Carnets de route. Il s’agira d’une manière interactive et concrète pour le public de se familiariser avec l’outil.

La deuxième partie se concentrera sur les processus de collaboration qui ont été mis en place au sein du projet. Une personne elle-même réfugiée ou en demande d’asile partagera son implication au sein de Carnets de route, ainsi que 1 ou 2 autres personnes du terrain provenant d’autres secteurs, par exemple du PRAIDA. Nous détaillerons également notre collaboration avec le comité des intervenant·e·s et chercheuse·eur·s, ainsi qu’avec des expert·e·s du terrain.

La troisième partie de l’atelier sera axée sur ces défis posés par l’élaboration d’outils tels que Carnets de route :

  • La mise à jour de contenus complexes dans un contexte de désinformation et de changements rapides ;
  • La complémentarité entre les différents outils existants ;
  • L’arrimage entre l’information officielle et la réalité pratique ;
  • L’utilisation de ces outils dans la trajectoire de soins.

Les participant·e·s seront appelé·e·s à se prononcer sur ces questions dans une modalité interactive. L’activité terminera avec un retour en grand groupe sur les solutions proposées.

Les effets du programme Espace Parents sur l’adaptation du rôle parental des personnes réfugiées

Les défis rencontrés par les personnes réfugiées à leur arrivée dans leur société d’accueil sont bien documentés (barrière linguistique, emploi, logement, accès à des soins de santé, etc.). Pour les parents réfugiés, ces défis s’ajoutent à celui d’exercer ce rôle dans nouveau contexte culturel. Cette transition peut occasionner un stress pour le parent et augmenter le risque de conflit intrafamilial.
Afin de prévenir ce risque, un partenariat entre les milieux communautaires, académiques et institutionnels ont mis sur pied en 2016 le programme Espace Parents (EP). EP est une série de neuf ateliers offerts en petits groupes visant à accompagner les parents nouveaux arrivants dans leur transition. Différents thèmes sont abordés comme les impacts de l’immigration sur la famille, la réponse parentale aux besoins de l’enfant, les réseaux de soutien et l’accompagnement des enfants dans une double culture.
Les évaluations antérieures d’EP ont montré que le programme était implanté fidèlement et que les participants avaient apprécié leur expérience. Cependant, les effets d’EP sur l’adaptation des parents nouveaux arrivants et la façon dont le programme s’insère dans leur trajectoire d’intégration demeurent à ce jour méconnus.
Cette communication consistera dans un premier temps à présenter le programme EP. Dans un deuxième temps, une étude de cas d’un parent réfugié ayant participé à EP sera présentée sous forme de récit de vie afin de montrer les effets du programme sur leur trajectoire d’intégration. Comme conclusion, cette présentation propose d’ouvrir la discussion et d’échanger sur des façons qu’EP pourrait mieux rejoindre les parents réfugiés.

Abonnez-vous à notre infolettre Flèche