Discrimination

Webinaires

L’intervention sociale auprès des personnes trans et non-binaires migrantes

Les personnes trans et non-binaires (TNB) migrantes sont souvent confrontées à des multiples facteurs d’oppression, tels que la transphobie, le racisme et la xénophobie. En raison de ce contexte, cette population présente un taux plus élevé que la moyenne de la population générale en termes d’anxiété, de dépression, d’idéations suicidaires et du trouble de stress post-traumatique. L’arrivée de la COVID-19 a complexifié davantage l’accès et l’utilisation des services spécialisés en santé trans.

L’entrecroisement des discriminations sociales vécues par les personnes TNB migrantes demande aux intervenant.e.s d’avoir une sensibilité au fait de porter plusieurs identités minoritaires, en termes d’identité et/ou d’expression de genre, d’identité raciale et migratoire.

Ce webinaire s’adresse aux intervenant.e.s désirant s’outiller en termes des pistes d’intervention et des stratégies prometteuses à mobiliser pour soutenir des personnes TNB migrantes. Il est centré sur les expériences et les pratiques mobilisées au sein de la Clinique Mauve.

Dans ce webinaire, Javier discutera : (1) un bref portrait des réalités des personnes trans et non-binaires migrantes; (2) l’impact de la COVID-19 sur la santé mentale des personnes TNB migrantes; (3) des stratégies d’intervention informées par l’approche transaffirmative et de stress minoritaire intersectionnel (4) des initiatives novatrices dans une perspective clinique et communautaire mobilisées au sein de la Clinique Mauve.

En savoir plus →

Fiches synthèses et infographies

Discrimination : un danger pour la santé des personnes réfugiées et des demandeurs d’asile en Australie

Ziersch, A., Due, C., & Walsh, M. (2020). Discrimination : a health hazard for people from refugee and asylum seeking backgrounds resettled in Australia. BMC public health, 20(1), 108.

En bref – Cette fiche synthèse rend compte d’une étude à devis mixte réalisée en Australie. Elle explore les expériences de discrimination vécues par les personnes réfugiées et les demandeurs d’asile. L’objectif visé est de fournir des informations sur l’ampleur et la nature de la discrimination subie par ces personnes, la manière dont elles y répondent, ainsi que les impacts sur leur santé. Les résultats obtenus indiquent qu’environ un quart (22%) des participants ont vécu une expérience de discrimination. La quasi-totalité d’entre eux (90%) ont déclaré que cette expérience a eu un effet délétère sur leur santé mentale. Face à la discrimination, des réponses de différentes natures (cognitive, comportementale ou affective) ont été rapportées par les participants. Ces réponses sont essentiellement délétères pour la santé ; mais dans certains cas, elles peuvent avoir des effets protecteurs. En savoir plus →

Abonnez-vous à notre infolettre! Flèche